Allissa : « Je voyais le baptême comme une formalité administrative »