Antoine : «J’étais de plus en plus isolé»