Olivia : « Je prenais les croyants pour de doux rêveurs ! »