Paul : « Je n’en ai jamais voulu à mon agresseur »